Avec l’installation des chaleurs estivales et la baisse du niveau des eaux dans la Loire et les rivières, des cyanobactéries sont susceptibles de se développer dans les zones où le courant et la profondeur sont faibles et où la transparence de l’eau laisse entrer les rayons du soleil

Ces amas d’algues sont présent entre l’embouchure de la Vienne et Saumur sur la rive gauche de la Loire.Les résultats analytiques montrent que ces flottants sont constitués en grande partie d’algues filamenteuses, mais contiennent également des cyanobactéries benthiques, productrices possibles de toxines qui sont alors présentes dans ces amas.

Parallèlement le réseau des vétérinaires a déclaré à la DDPP, 4 suspicions d’intoxications de chiens dont 3 mortalités entre le 30 juillet et le 2 août 2020. Ces chiens ont présenté des signes nerveux caractéristiques survenus rapidement après une baignade dans la Loire. Les animaux s’étaient notamment baignés à Saumur, à Villebernier et aux Ponts-de-Cé.

Il convient particulièrement d’empêcher les chiens de se baigner ou de s’abreuver en bordure de Loire et d’éviter les zones particulièrement touchées par ce phénomène : pour rappel les chiens sont reconnus comme une sentinelle précoce de la présence de ces toxines en raison de leur comportement de jeu et de leur appétence pour ces amas noirâtres.

En savoir plus : http://www.maine-et-loire.gouv.fr/avec-la-chaleur-quel-risque-de-contamination-par-a7064.html